Centre Social de Lormont

châteaux mireport

Le Comité Girondin des Equipements Sociaux et Culturels (COGESC) a été créé en 1964 sous l’impulsion de la Caisse d’Allocation Familiale, avec pour mission de faire vivre les nouveaux quartiers construits en proche périphérie de Bordeaux en y implantant des centres sociaux, représentant des usagers à l’inverse des associations institutionnelles tels que la CAF, l’Etat et autres acteurs du social. Ces centres sociaux sont bien gérés par le COGESC et non par la CAF.

Le premier centre social, géré par ce comité, est le centre social de Mireport à Lormont. De nouveaux centres sociaux font leur apparition, par la suite dans la CUB, soit par l’intermédiaire du COGESC ou de l’ACAQB (Association des Centres d’Animation de Quartiers de Bordeaux) soit de façon autonome.

Dans les années 90, les usagers expriment leur souhait d’être représentés au COGESC car à cette époque, chaque centre avait un comité de gestion comprenant des usagers mais ces derniers n’avaient aucune influence dans la gestion des ressources humaines et financière. Ainsi, trois représentants des usagers sont élus au sein du conseil d’administration du COGESC.

En 1997, la CAF de la Gironde incite tous les centres sociaux de la CUB et en dehors à intégrer le COGESC qui augmente alors son nombre de représentants des usagers au conseil d’administration. Cette incitation, est tout d’abord une sécurité pour les finançeurs que ce soit les collectivités territoriales ou la CAF mais elle permet aussi au comité, une meilleure gestion du personnel et une passerelle pour les salariés.

L’année 2004 est l’année de la dissolution du Comité Girondin des Equipements Sociaux et Culturels et l’autonomie des centres sociaux. Afin d’assurer le fonctionnement des centres sociaux, l’Unité Economique et Sociale est créée pour conserver le comité d’entreprise, le Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail. De la dissolution du COGESC nait aussi ASTER33 (Association de soutien technique et de ressources) qui soutient les associations dans la gestion administrative du personnel et dans la gestion du budget.